À propos

À première vue, les gens pourraient penser que le but du minimalisme est seulement de se débarrasser des possessions matérielles: Éliminer, réduire, désencombrer avec frénésie, comme si c’était une obsession.

Certes, enlever l’excès est une partie importante de la recette, mais ce n’est qu’un ingrédient. Si nous nous intéressons uniquement à ce genre de choses, il nous manque le plus gros.

Les minimalistes ne se concentrent pas sur avoir moins, moins, moins; mais plutôt, nous nous concentrons sur la place pour plus: plus de temps, plus de passion, plus d’expériences, plus de croissance, plus de contribution, plus de contentement. Plus de liberté. Dégager le fouillis du chemin de la vie nous aide à faire cette place.
Le minimalisme est la chose qui nous permet de dépasser les choses afin que nous puissions faire de la place pour les choses importantes de la vie et qui ne sont pas le cas actuellement.

Pour moi, tout a commencé avec un mécontentement persistant. Alors que j’approchais de la trentaine, j’ai multiplié les dépressions. Pourtant, j’avais tout pour être heureux, une belle maison, une femme aimante et des enfants en pleine santé, un travail bien payé. La première fois, ce fut un break de quelques jours, retour au travail… puis les périodes se sont rallongés pour arriver a des mois. Quelques cachets, quelques conseils (change de travail…) mais rien qui ne répondait a cette souffrance qui me prenait les trippes. Oh ce n’est pas une souffrance comme le monde peut en connaître, elle générait un mal aise en moi que je cachais au plus profond de moi. Ai je le droit de me plaindre, alors que l’on parle de guerre, de chômage, du cancer partout autour de moi ?  J’ai tenté de renflouer cette douleur par des activités, cela me permettait d’enfouir ce ressentiment plus loin, mais il revenait a la charge plus fort, il rodait autour de moi…les idées noires arrivaient.

Et puis il y a eu… cette lumière. Oh non pas comme la lumière d’une ampoule, un interrupteur et hop…mais plutôt le flambeau que l’on voit  descendre en haut de la montagne, il s’approche doucement dans le noir. Parfois on a l’impression qu’il s’éloigne puis ce rapproche. On le fixe de peur de le perdre mais au final il se rapproche de plus en plus pour nous illuminer.

J’ai trouvé ma voie depuis 15 mois maintenant, depuis que j’ai appliqué ces principes, je suis en harmonie avec moi-même,  j’ai plus de temps pour moi-même et les miens. J’ai diminué mon temps de travail de 40% tout en maintenant mon salaire.

Je suis redevenu le maitre de ma vie.

Je me suis libéré de mes chaines.

Je suis moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close